Avant, j’etais grosse.

12 Sep

Il y a l’avant. Et il y a l’après, l’aujourd’hui.

Avant le nouveau moi. Après le changement.

Avant, on me parlait parce qu’on me trouvait intéressante, ou rigolote. Aujourd’hui, je me demande toujours si le jeune homme qui me parle de voile ou de vin aurait abordé mon ancien moi. (probablement non, soyons réalistes, l’homme est un animal certes câlin mais irrémédiablement attiré par le physique des partenaires éventuelles)

Avant, j’étais une jeune fille ronde, et je soupçonne des camarades cruels et immatures d’école de co de m’avoir comparé à une célèbre boisson gazeuse à l’orange. Aujourd’hui, je suis une « poupée », de petit gabarit, que certains ont peur de briser s’ils s’approchent de trop près (alors que je suis costaude, que du musc’, je fais du sport tout ça, et même parfois des abdos).

Avant, pas de jupes ou de robes, je ne jurais que par les jeans. Aujourd’hui, je découvre qu’on peut avoir 3 jupes couleur chocolat de matières et de longueurs différentes, et plein de collants qui se filent plus vite que l’éclair.

Avant, je mettais du 40 ou 42, et je fondais en larmes dans les cabines d’essayage, parce qu’on m’apportait encore « une demie-taille au-dessus » (les vendeurs n’ont aucune compassion de nos jours). Aujourd’hui, je me bats moi aussi pour attraper l’unique taille 36 du modèle, et là, heureusement que je peux être une peste. (NDLR : faux, je suis adorable, et totalement innocente) Mais je râle toujours autant contre les longueurs de pantalons (je n’ai pas grandi… pas encore trouvé de solution à ça, je reste donc une petite-moi).

Avant, je n’avais pas les « non mais arrête tu peux te le permettre, tu en as de la chance d’être fine naturellement ». Aujourd’hui, je me retiens de déballer ce que je pense du naturellement, pour éviter les questions, et je « me permets » (mais je fais attention, au fond j’ai quand même clairement la trouille de redevenir comme avant).

Avant, je ne m’aimais pas, je n’avais aucune confiance en moi, et je m’étais construit une carapace qui pouvait me faire passer pour snob, froide, distante (alors que je ne suis qu’amour, encore une fois). Aujourd’hui, je ne suis toujours pas au top de la confiance en moi, mais j’ai appris à aimer m’habiller et parfois me trouver jolie.

Avant, j’étais mon ancien moi, qui ne faisait pas beaucoup de sport. Aujourd’hui, je me suis construite en changeant, je suis devenue adepte voire accro au sport, et mon avant a donné ce que je suis maintenant.

Sans mon avant, je ne serais pas mon nouveau moi.

Le grand slogan de mon école de co était « c’était mieux avant ». Mais de temps en temps, il faut accepter qu’il y a des exceptions à toute règle. Et là, c’est mieux APRES.

4 Réponses to “Avant, j’etais grosse.”

  1. Tombouctou 25 septembre 2010 à 21:07 #

    C’est tellement bien dit ! Et si proche de ma propre expérience.
    Ton blog est ma belle découverte de la semaine. 🙂

  2. marion 2 juin 2012 à 09:36 #

    Avant, j’étais mon ancien moi.
    j’adore et tu écris tellement bien !

  3. Sarah 30 mai 2014 à 12:15 #

    Je trouve ton Blog très bien, Tout comme toi d’ailleur, J’ai juste une chose à te dire Continue dans ta lancer, & persiste! Ton parcours et juste fabuleux. Je t’encourage! Finis le superflus de graisse, maintenant tu est une bombe Atomique; J’vais essayer de trouver la même détermination que tu à pus avoir & J’éspère avoir tout comme toi la chance d’avoir un corps svelte! ( J’vise la taille  »38 » pour ma parts) ,Dans la vie Suffit d’avoir la volonté & on n’a tout. Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :