Tout en lourdeur. La chute aussi.

7 Oct

Je me plains régulièrement d’être célibataire, suite à un CDD de PCRA germanisant qui s’est terminé au début de l’été. Alors oui, ce n’est un secret pour personne, l’hiver arrive et il commence à faire frais. Je suis aussi sujette aux migraines et j’ai besoin de sexe de câlins pour les calmer. C’est donc un besoin entièrement THERAPEUTIQUE, rien de plus.

Mais ca ne veut pas dire que je suis prête-à-se-taper-le-premier-venu. Surtout pas le premier gros lourd (GL from now on) venu. Non mais oh, on a des valeurs et des principes tout de même (auto-persuasion) ! 🙂

Parce que ça, même dans ma province isolée, j’en ai à la pelle. Dont un au bureau, histoire de rendre mes jours de migraine encore plus agréables, sinon je m’ennuierais.

J’ai donc GL sur le dos depuis maintenant quelques semaines. Avant, il était encore dans la phase timide-et-discret, et j’étais bien trop occupée avec mon PCRA pour m’en soucier, soyons clairs. Depuis, les choses ayant changé, GL a pris de l’assurance. CDI en poche, il est persuadé d’être un parti sans égal, le top du top, ou ‘crème de la crème’ comme disent les Englishs. Mais voilà. GL a fait une école d’ingé, et GL n’était pas dans les « cools » de sa promo, clairement. Plutôt dans la catégorie Nobode. (oui, j’ai été nobode, mais nobode volontaire, rien à voir, merci). Pourquoi un nobode-no-life ? Parce que GL ne sait pas draguer. Et GL s’est fait avoir comme un débutant lorsqu’il a commandé « Flirting 101 » sur le net. Il a du recevoir la version 12-15 ans.

J’ai l’impression d’être au collège. Et encore, avec mes camarades de l’époque les plus mauvais. Les blagues vaseuses à répétition. Les compliments déplacés qui se veulent charmants. Les piques permanentes (embêter la nana qui t’intéresse, ça peut marcher, mais toute stratégie a ses limites). Les allusions pas si allusives, lourdes. Les questions incessantes, lourdes aussi. Les incrustes, fatiguantes.

Quelques exemples pour situer (classe inside, évidemment) :

–          ‘ah on n’est pas que tous les deux en amoureux au ciné ? je boude alors’

–          ‘bonjour la plus jolie des filles de l’open space’

–          ‘ne force pas trop au sport, si tu veux que je continue à regarder tes fessiers, ils sont très biens comme ça’

J’arrête là le déballage de classe et d’élégance, je sursaute devant mon écran à chaque déclaration…

Si j’en crois les dernières fuites, GL pense que je l’apprécie, voire que je suis une fan inconditionnelle de son humour fin et délicat. J’attends en fait avec impatience le jour où il tentera une vraie approche.

Car je ne saurais exprimer ma joie de devoir le rembarrer. A l’ancienne, un non bien calé. Je ne suis pourtant pas cruelle à la base, mais je suis persuadée que ça serait pour son bien.

Feel free to agree or disagree.

15 Réponses to “Tout en lourdeur. La chute aussi.”

  1. Maxine 7 octobre 2010 à 10:25 #

    On ne piétine pas un homme si ras des pâquerette ma chère Dora… sinon il devient un misogyne nauséabond alors qu’il n’était qu’un beauf jovial, un maladroit patenté. On l’éconduit gentiment et on lui explique qu’on veut bien le « coacher » pour lui apprendre à séduire une femme (la prochaine), ou si on n’en a pas la patience on l’envoie sur des sites appropriés (celui d’Ed par exemple, ou celui du P.A.F piège à filles, qui est axé séduction). Ce sont les femmes qui font les hommes, alors si sa mère n’a pas assuré, ne sois pas trop dure ! Bises

    • leblogdefilles 7 octobre 2010 à 10:38 #

      Je ne serais pas dure, ne t’en fais pas, ça serait mal me connaître. Mais un refus catégorique ne peut être que bénéfique, crois-moi, parfois la réalité fait mal mais c’est la seule solution….

  2. Pink 7 octobre 2010 à 12:40 #

    ‘ah on n’est pas que tous les deux en amoureux au ciné ? je boude alors’
    ‘bonjour la plus jolie des filles de l’open space’
    ‘ne force pas trop au sport, si tu veux que je continue à regarder tes fessiers, ils sont très biens comme ça’

    Moi j’aime ce genre de remarques, enfin si ça vient d’un mec qui me plait surtout !

    • leblogdefilles 7 octobre 2010 à 12:42 #

      Voilà, tout est dans la personne qui le dit et la façon de le faire 😉

  3. Ed 7 octobre 2010 à 12:54 #

    Bonjour,

    Il ne reste plus qu’à l’éduquer, pour espérer que la suivante aura de meilleurs fruits de cet arbrisseau en devenir.

    Ed

    • leblogdefilles 7 octobre 2010 à 14:12 #

      C’est pour son bien, tout à fait! Il faudra lui donner un cours ou deux, je suis convaincue que toute personne, avec un peu de volonté, peut améliorer son kharma amoureux.
      (et je suis la première à chercher des progrès à faire =).

  4. Lolilol 7 octobre 2010 à 17:11 #

    Dora, ma chère, pense à moi comme un diablotin sautillant sur ton épaule fourche à la main pour incarner le pendant maléfique de Maxine, dont je salue malgré tout – car je suis beau joueur – la grandeur d’âme et la profonde générosité (coquine, va).
    Dora, ma grande, t’es ma championne, j’ai tout parié sur toi tellement je crois en ton potentiel. S’il y en a bien une ici qui peut sortir, une bonne fois pour toute, de la spirale de la louze sexuelle ET sentimentale, c’est toi. Lara et Diana, je vous aime aussi, hein, mais Dora, incontestablement, tu es la seule qui est, à ce stade, sur une bonne dynamique.
    Dora, ma sensible, je me suis coltiné l’intégrale de ton œuvre magistrale, oui je parle bien de ces huit billets où tu racontes avec tes tripes ta transformation de castway sociale en cheer ubersexuelle. Je vais pas te mentir, tu es parvenue à atteindre ET émouvoir le petit cœur tendre qui se cache tel Dark Vador sous une carapace de cynique noirceur. Alors, je te le dis, les yeux dans les yeux (même si, entre nous, les pois blancs sur fond bleu, ça te va très bien), fais-toi respecter maintenant. Tu n’es plus cette petite grosse, effacée, polie à l’extrême, et prête à tout accepter pour décrocher un peu d’attention. Ce que je veux dire, c’est que les blagues vaseuses comme les vannes crasseuses, tu n’es plus obligée de les subir. Tu peux répondre. N’attends pas que ce mec t’invite formellement à quoi que ce soit pour l’envoyer paître. Tu n’as pas le droit de la boucler car tout ce que tu tairas sera retenu contre toi par le GL. Leçon de chose : un GL, c’est comme une tache, si on n’agit pas, ça s’étend et ça s’incruste.
    Dora, ma combattante, je ne vois qu’une seule solution : la sod… (DATI SORS DE CE CORPS !!!1!!!), je veux dire : l’exécution. Ton objectif : vaporiser le peu de confiance en lui que le GL a patiemment amassée en jouant à des MMORPG dans son école d’ingé de merde. Pour atteindre ce but, là comme ailleurs, il convient d’agir avec méthode, rappelle-toi tu as des cartes en main : tu es awesome, tu es sexy, tu es funny. La prochaine fois que GL tente une blagounette, assure-toi qu’il y a du public, souris poliment, regarde-le fixement et descends moi cette petite merde en flamme.

    • Dora 7 octobre 2010 à 17:51 #

      Je me demande toujours ce qui te fait penser que je vais sortir de mon désert affectif actuel, mais j’aime croire que tu as raison!

      Cependant, je suis un peu de l’avis de Maxine, je suis une gentille au fond, une fille douce (crédible?). En fait, il risque de prendre son tarif si je suis d’humeur instable ce jour-là. Je ne manquerais pas de partager si ça vaut un article. Awesome, Sexy, Funny, here we go!

      (Quand aux pois blancs sur fond bleu, je ne suis pas la mode, j’ai toujours 6 mois de jetlag minimum. Question de principe.)

      PS : Merci pour tes comments, ils illuminent nos articles!

    • Lara 7 octobre 2010 à 18:03 #

      Pourriture

  5. Lolilol 7 octobre 2010 à 18:13 #

    Tu as ça en toi, je le sens d’ici, même si tu as deux problèmes.

    Primo, tu n’as pas encore définitivement viré la petite grosse complexée qui squatte encore un peu chez/en toi. Il faudra que tu en passes par là si tu veux être heureuse.

    Secundo, tu vis dans un bassin de population trop restreint. Résultat, tu tombes sur des consanguins comme ton GL. « Si tu plonges longtemps ton regard dans l’abîme, l’abîme te regarde aussi » a dit un jour un obscur intellectuel allemand. En vérité, il parlait de la province.

    Une dernière chose « Je suis une gentille ». Tu veux dire comme dans « je suis une gentille, alors pourquoi les garçons me traitent comme de la merde ? pourquoi j’attire que les débiles ? pourquoi, pourquoi, pourquoi ? Bouuuuuhouhouuuu » ? STEUPLE, DORA WOMAN UP!

    • Dora 7 octobre 2010 à 18:23 #

      Non une gentille comme dans « je n’aime pas faire du mal inutilement aux pauvres petits êtres qui m’entourent »? Une fille douce quoi, pas une débile 🙂

      Pour la province, changement prévu dans quelques mois, même si je n’ai aucune idée d’où je vais atterrir… Une chose est sûre, j’irai découvrir une autre culture, en terre étrangère, et j’aurais je l’espère pleins de nouvelles expériences à partager.
      Pour la petite grosse, elle était sympa quand même…?

  6. Lolilol 7 octobre 2010 à 19:07 #

    Attention, j’ai rien contre les grosses. En vertu de la convention de Genève de 1951, toutes les grosses sont réputées sympas jusqu’à preuve du contraire.

    Exemple :
    Mec 1 : T’as vu les deux meufs là-bas?
    Mec 2 : Fouyouyou, qu’est-ce qu’elle est bien foutue la petite blonde, là!
    Mec 1 : Carrément. Et sa copine, ça se voit tout de suite qu’elle est très sympa.

    Pour ce qui est de notre débat sur la gentillesse, je t’arrête tout de suite : il est hors de question de faire du mal inutilement. C’est contraire à la loi du 29 janvier 1981. En revanche, tu peux tout à fait faire du mal utilement comme le prévoit la jurisprudence de la Cour de Cassation, et en l’occurrence, permets moi de te dire que tu es en plein dans ton bon droit en lui adressant verbalement une bonne droite.

    • leblogdefilles 8 octobre 2010 à 09:51 #

      Je retiens 2 choses (extraites avec difficulté de tant de paroles juridiques):
      – J’étais / je suis sympa
      – Il va prendre une droite 🙂

  7. Lolilol 10 octobre 2010 à 21:55 #

    Tu peux être sympa avec tes amis, ton chien et tous les miséreux du tiers-monde si ça te chante, mais c’est RIGOUREUSEMENT interdit de l’être avec un GL. C’est plus que de la faiblesse morale, c’est de l’incitation à la lourdeur, voire de la complicité, et c’est impardonnable pour toute jeune femme qui se respecte.

  8. Wiseman 7 mars 2011 à 10:13 #

    @ Maxine: tout à fait d’accord avec toi!!
    @Lolilol: espèce de monstre!! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :