I was born FREE.

8 Déc

Parce que la guerre froide homme/femme s’enracine et que je vois les têtes tomber les unes après les autres dans la boue des combats, alors que telle Luz je me relève après la moindre attaque, je vais moi aussi faire la loi. Je vais faire La Revoluçion en soutif.
Inconscientes que vous êtes de croire que je n’ai aucune expérience. Et pourtant la manipulation requiert davantage de savoir faire que la sodomie. Vous vous ruez sur tout ce qui bouge en espérant secrètement que le charming prince va se ramener et en oubliant que ce n’est pas la grosse cochonne qui récupère le pactole at The End. Vos fuck friends deviendront rarement le père de vos enfants. Ou alors c’est que vous travaillez au bois.

Moi qui n’ai fondamentalement besoin que de fame et d’argent de rien, je me retrouve toujours avec des lovers dans les pattes. « Trop facile grâce à ton physique », me direz-vous. Et je le conçois parfaitement. Seulement ce n’est pas tout, il existe une tactique que j’ai trouvée à mes dépends : les traiter comme des moins que rien, m’asseoir sur leur dignité, roter, chanter du Miley Cyrus, leur dire que je déteste et trouve sale ce qui a attrait au sexe, et clairement leur avouer que je n’aime que les prépubères. Moi qui pensais y échapper, j’écope donc souvent d’un « toi j’aimerais te connaître davantage », meaning « tu es trop chou et intelligente et belle pour me servir de toi comme d’une poupée gonflable, je voudrais t’épouser » (je compte tester la technique sur Justin Bieber, CROISONS LES DOIGTS)

Ok ça veut peut être dire « Mazette, tu vas être pénible à pecho, tu seras donc mon challenge et je finirai par te fourrer à l’arrière d’une buick ». Dans ce cas, je peux me servir de lui comme d’une carpette pour finalement ne rien lui offrir à la fin. I’m a monster.

In any case, je ne me fais JAMAIS avoir et je ne finis pas en pleurs.

Alors les amies, si vous comptez pecho du mâle, oubliez les expressions vantardes comme « moi je préfère les gros gourdins, je n’ai pas de gode ». N’oubliez pas qu’un jour vous aurez « les grandes draperies » et qu’à ce rythme c’est à 37 ans que vous les découvrirez. Si vous devez cacher que vous apprécier le garçon en question, ce n’est pas derrière la dépravation que vous devriez le faire. A moins que, TELLE UNE HEMEROCALLE, vous ne souhaitiez durer qu’une nuit. Conclusion : Investissez donc dans un sex toy.

PS : Un jour j’écrirai sur quelque chose que j’aime, je vous jure.

18 Réponses to “I was born FREE.”

  1. maxine 8 décembre 2010 à 12:24 #

    Si belle, si jeune et tellement aigrie… C’est marrant mais moi je ne suis pas sure que tu sois capable d’écrire sur un truc que tu aimes. Allez je te mets au défi, parce que tu les vaux bien.

    • Diana 8 décembre 2010 à 12:32 #

      Je n’écris ni sur les plaisirs niais ni sur les plaisirs physiques. Donc we’ll see. Peut être que ça n’aura pas sa place sur ce blog.

  2. maxine 8 décembre 2010 à 12:40 #

    D’où toute la difficulté de ce billet…. Je ne doute pas une seule seconde que tu sois allergique aux plaisirs niais et vils, mais parfois ça décontracte, et ce n’est pas pour cela que ton intelligence en profite pour décamper. Je te souhaite une belle journée

    • Diana 8 décembre 2010 à 12:43 #

      Heureusement que je n’écris pas pour l’exercice ;). Et personnellement, non ça ne me décontracte pas. Je doute qu’il y ait un scheme universel sur le ressenti.

  3. Jim 8 décembre 2010 à 14:45 #

    Bon ouais je suis assez dubitatif. Tu me fais penser à ces mecs qui à force de se prendre des râteaux appliquent des techniques de drague à deux balles (dont on parle décidément peut-être trop en ce moment) et perdent toute spontanéité. Ok maintenant ils chopent, ok toi maintenant tu ne finis pas en pleur. Et puis? Quand je lis « les traiter comme des moins que rien, m’asseoir sur leur dignité » je me dis « oh toi tu es la cible parfaite pour un Gros Connard ». Par ailleurs, j’ai peur qu’un mec « normal » et sincère se lasse de ce genre d’attitude. Je peux me tromper hein, je ne te connais pas, mais c’est ce que ça m’inspire.
    Sinon j’aime bien le style.
    C’est quoi « les grandes draperies »?

    • Diana 8 décembre 2010 à 14:53 #

      Personnellement je ne me suis jamais prise de rateau, mise à part en 6ème (échec cuisant du tomboy à bagues). Et en l’occurence je parle de la période avant chopage, celle où tu es censé lui donner envie de te garder (si c’est ce que tu veux, au fond), après bien sûr, je suppose qu’il faut éviter de se comporter comme une vraie biatch. I agree. Mais mon texte est juste une mise par écrit de ce qui m’arrive réellement, ce n’est pas une « technique de drague » puisque je ne drague pas, et le résultat est là. Coïncidence? Je ne crois pas.
      Pour les « grandes draperies », je te laisse imaginer à quoi ressemble un vagin féminin après plusieurs années d’activité intensive. (terme emprunté à ma kiné, oui nous avons des conversations vraiment chouettes)

    • Diana 8 décembre 2010 à 14:54 #

      et c’est quoi un mec… « normal »?

    • Diana 8 décembre 2010 à 15:00 #

      Et je souhaiterais rajouter que finir en pleurs avec un ego plus bas que terre (ne nous voilons pas la face, ça arrive TELLEMENT SOUVENT) est suffisant je pense pour éviter de se payer des parties de jambes en l’air sur un coup de tête. Mais c’est mon avis. je suis simplement pragmatique.

  4. Jim 8 décembre 2010 à 18:51 #

    Ho mais je ne doute pas que tu ne te sois jamais pris de rateau. En fait je faisais un parallèle entre deux situations où, à cause d’une frustration, (pour les mecs se prendre des rateaux, pour les filles finir en larme) on se met à développer des techniques (de drague d’un côté, de protection de l’autre) qui finalement enlèvent toute spontanéité. Ok c’était pas clair.

    • Diana 8 décembre 2010 à 18:56 #

      ça ne l’était pas trop. Mais j’ai comme un doute sur la spontanéité de n’importe quelle partie quand il s’agit de drague hein, UN GROS DOUTE.

  5. Ytreza 8 décembre 2010 à 20:44 #

    Très bon billet, presque du niveau de « Mode d’emploi de la parfaite insensible », et je dois admettre que toi j’aimerais te connaître davantage dis donc !

  6. vince 9 décembre 2010 à 10:13 #

    La spontanéité, je pense que c’est là que réside la différence entre draguer et séduire.
    On séduit selon le profil psychologique qu’on a, c’est à dire pas forcément qui on veut, mais des gens qui correspondent à nos schémas de pensée (névroses ?). Séduire c’est quand on plait sans chercher à plaire, en gros.
    En revanche la drague est un ensemble de techniques qui permettent de court-circuiter les processus de séduction, et de pécho des gens qui ne nous correspondent pas. (Cela dit les personnes qu’on prendra pour cible sont aussi révélatrices de nos schémas de pensée)
    La drague est tout autant une perte de temps pour le dragué que pour le dragueur (en dehors du fait qu’en général le dragueur en ressort avec un égo gonflé, et le dragué avec un égo un peu blessé). Mais au final le pauvre naze qui a réussi à pécho une bombasse reste un pauv’ naze (et on se rend bien compte à quel point l’égo n’est qu’illusion).
    À partir de là on peut comprendre pk certaines personnes retombent tjrs dans les mêmes types de relation.
    Lorsqu’on prend un peu de recul on comprend alors que le vrai travail est à faire sur soi, c’est en changeant soi-même qu’on changera le type de personnes que l’on séduit.
    Dans ton cas, attention.
    Si il s’agit bien de séduction, et non de drague, tu risque de n’attirer que des mecs carpettes qui se laissent écraser, ou des hypocrites manipulateurs près à tout pour arriver à leur fins.
    Au final rien de bien constructif pour toi non plus…Peut être qu’une remise en question serait profitable.
    Par ailleurs, je pense que tu crains trop l’échec…et fuir l’échec c’est s’empêcher d’avancer…Ce sont les erreurs, les obstacles, les larmes qui permettent d’apprendre et de progresser vers plus de conscience et de sagesse…Se protéger de tout enlève son intérêt à la vie, et il ne faut pas s’étonner après si on la trouve insipide.
    (Je parle / écris trop…J’arrête)
    Bon en même temps tes névroses c’est aussi un peu ce qui fait ton charme (en dehors du fait que t’es bonasse) :p

    Ps: Moi je suis sûr que tu peux écrire sur quelque chose que tu aime…et tu racontera surement ce que tu n’y aime pas…

    • Diana 9 décembre 2010 à 16:38 #

      blablabla. J’ai un jeu d’actrice absolument bluffant, that’s it. Si quelqu’un veut m’offrir un rôle btw… Je suis toute OUÏE.

    • Jim 9 décembre 2010 à 17:00 #

      Je suis pas loin d’être complètement d’accord.

    • Jim 9 décembre 2010 à 17:02 #

      Je vais dire avec le com de Vince. J’ai eu le même sentiment en lisant l’article.

  7. Fabien 9 décembre 2010 à 18:22 #

    Peut-être craint-elle plus de réussir que d’échouer…

  8. Ytreza 9 décembre 2010 à 19:28 #

    « La drague est tout autant une perte de temps pour le dragué que pour le dragueur »

    Ta ta ta, et comment je vais vider mes couilles moi ? Hein ?

    /Cette intelligente remarque pleine d’esprit vous est proposée par Ytreza.
    Ytreza, l’élégance avec un grand L./

Trackbacks/Pingbacks

  1. Tweets that mention I was born FREE. « Insoutenable légèreté -- Topsy.com - 8 décembre 2010

    […] This post was mentioned on Twitter by Kar3ll, Si Légère. Si Légère said: Et pourtant la manipulation requiert davantage de savoir faire que la sodomie http://t.co/T3xDjD9 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :