Oh! Holy Holidays.

11 Déc

Ce soir, sous l’emprise de Zolpidem (j’ai remarqué que ma verve était plus pêchue avec) j’ai décidé de faire un post girly creepy happy.  I’M SO FINE. Si seulement je savais faire les petites notes de musique blog style (vous savez celles qui entourent les paroles de chanson de Rihanna), j’en mettrais plein partout parce que la musique pour moi, c’est TROP le délire.

Tout ça pour dire qu’en ce mois de décembre je ne peux que me réjouir de revoir bientôt ma famille complètement disparate mais réunie pour l’occasion (mis à part le gros relou qui ne veut pas payer un billet à 1500 euros, on s’en souviendra SALAUD). Soeur d’un geek vivant sur une île à 80% sidaïque, d’une  mère célibataire de 2 enfants que je tente de vendre pour leur beauté incommensurable, d’un couple consanguin asiatique nous ayant fourni un petit sumo adorable, fille d’un père qui ne veut plus se laver les cheveux tant qu’il n’a pas défoncé la boite de son ex boss et d’une mère targetée par le FBI pour les billiards de Giga qu’elle télécharge ILLEGALEMENT, je sais que mon Noël protestant sera réussi. Parce que nous ne partageons qu’amour, oranges, frois gras, vin rouge qui coute un bras et de la salade que nous n’avons pas le droit de couper au couteau.

Moi je m’en fous pas mal de ces principes de gros radin, j’ai envie de dépenser les dollars que je n’ai pas pour que tous mes petits bouts de choux (je ne suis pas aussi tendre avec ceux des autres, enfin si, mais pas de la même façon) passent un vrai Nöel de capitaliste, mais tout ça avec une petite pensée pour le Jésus, (le Jésus de notre crèche étant assimilé au true one) que l’on va encore passer 3 jours à chercher parce que mon frère ne saura plus où il l’a caché, pour finir par le mettre dans la crèche en papier cul.

Et mon chat (ah non il est mort) comme mes neveux et nièces s’amuseront à faire rouler les boules du sapin et à faire tomber les épines et ça fera hurler ma mère parce qu’elle est vraiment du genre à acheter des boules à 17 euros, celles qui se cassent dès qu’elles touchent une surface différente de l’air. Mais nous ça nous fera RIRE AUX ECLATS.

Mais rien ne peux remplacer l’état de transe de ces mini humains lorsqu’ils découvrent la maison décorée et le fucking amas de cadeaux dont la valeur pourrait nourrir l’Ouganda. Je finirai en pleurs, en train de shooter partout avec mon nouveau Olympus Pen EP1 qui claque sa race. et plusieurs mois après et années sûrement aussi, je regarderai back then  et je sourirai, heureuse d’avoir pu profiter de si belles fêtes familiales, sans disputes et avec beaucoup d’amour.

Et même si en temps normal j’aurais sûrement commis une série de meurtres, je sais bien que c’est la rareté des moments passés avec eux comme le temps qui se déroule si vite qui fait que je les aime encore plus à chaque fois que je peux profiter de leur présence.

La famille, c’est vraiment chouette. Et Noël aussi. Je m’en vais de ce pas manger d’avance le chocolat de demain.

Une Réponse to “Oh! Holy Holidays.”

  1. maxine 11 décembre 2010 à 23:18 #

    Eh bien tu vois quand tu veux… Ce qui est bien c’est qu’encore une fois nos avis divergent, je hais Noël, mais je suis tellement contente de lire un truc un peu gluant et liquoreux dans un de tes posts que ça me rend toute guillerette. Merci Diana.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :