Ta soi-disant expérience n’est pas une arme de séduction massive

30 Déc

Je voudrais lutter contre les idées reçues… Un mec de quarante ans ne baise pas forcément mieux qu’un de vingt-cinq. J’irai même plus loin, un mec de 40 balais ne baise pas forcément mieux que lorsqu’il en avait 15 de moins…

J’entends déjà les huées et les sarcasmes.

Je développe… En bonne hédoniste sexuelle, je suis plutôt ouverte aux nouvelles expériences, c’est donc tout naturellement que j’ai élargi mon spectre en matière d’amants. Alors qu’il y a quelques années je me refusais à m’encanailler avec des types qui avaient plus de 5 ans de moins que moi, un beau jour j’ai viré cougar… à temps partiel.

Sans chercher à me justifier, pour une fois ce n’est pas moi qui suis allée à la pêche, le vingtenaire est effronté et persévérant quand il s’agit d’arriver à ses fins. Et je passe sur l’évidence qu’un petit cul estampillé milieu des années 80 est hautement érogène, parce que passé le premier émoi tactile et visuel, d’autres bonnes surprises peuvent être au coin du King size.

Je rejoins Madonna sur un point, si les jeunes hommes ne savent pas forcément ce qu’ils font, ils ont le mérite de le faire jusqu’au bout de la nuit… Ce qui, je vous l’accorde peut se montrer fatigant à la longue mais qui laisse pas mal de temps pour aiguiller le ledit jeune amant vers ce qui nous fait grimper aux rideaux…

Un bon coup n’attend pas le nombre des années. Je ne prétends pas ici que c’est inné mais la curiosité et l’ouverture d’esprit indispensables à ce jeu se pointent bien avant le premier tour de grand huit. Le bon coup en herbe écoute, est avide d’apprendre, prend l’expérience comme l’occasion d’enrichir sa connaissance du corps féminin (et accessoirement du sien), ne fait pas la gueule quand vous lui demandez de changer de rythme, fait preuve d’inventivité et n’est jamais aussi heureux que lorsqu’il vous arrache un orgasme. Le graal en sorte !

En revanche je suis au regret de constater que le mâle, passé trente ans et ce à quelques exceptions prés, table le plus souvent sur ses acquis.

Acquis qui la plupart du temps n’exploitent même pas à moitié le potentiel de jouissance de leurs partenaires.

Sans vouloir être décourageante, si tout se joue avant trois ans pour un enfant, j’affirme que tout se joue entre vingt et trente ans pour un mec.  Si au delà il n’a pas compris qu’un clito n’est pas un bouton poussoir  sur lequel on s’acharne, et que le cul, c’est comme une partie de basket, c’est pas le panier qui compte mais la beauté du drible, il peut d’ores et déjà se considérer comme un basket case cas désespéré.

En ce qui concerne les conversations post coïtales je reconnais que l’avantage va le plus souvent aux trentenaires et plus, mais c’est un autre débat que j’aborderai peut-être une autre fois…

Marla

27 Réponses to “Ta soi-disant expérience n’est pas une arme de séduction massive”

  1. littlelilyofthevalley 30 décembre 2010 à 10:33 #

    Vivement les conversations post-coïtales alors ! 🙂

  2. madmoiselleroro 30 décembre 2010 à 12:04 #

    Han tu viens de détruire un espoir.. ^^’

    • Marla 31 décembre 2010 à 21:26 #

      Désolée, je sais c’est dur ! Mais cela dit s’ils ont bien travaillé entre 20 et 30, après ils sont parfaitement opérationnels, ça c’est la bonne nouvelle !

  3. Benoit Mio 30 décembre 2010 à 12:53 #

    Très bon article qui m’a donné le sourire (du « haut » de mes 24ans…). Je suis curieux de lire celui sur les discussions post coïtale.
    J’aime bien comment c’est écrit.
    As tu déjà abordé la question de la quête du « graal »?

    • marlasemarre 2 janvier 2011 à 13:00 #

      Cher Benoit, contente que ce billet te fasse sourire, mais ne te repose pas sur tes lauriers, tu as encore 6 ans (à la louche) pour uploadé tes acquis. Non je n’ai rien écrit concernant la quête du Graal, il te faudra trouver tes propres chemins, aucun n’est universel 😉 Quant aux conversations post coïtales c’est un article que je n’écrirai pas tout de suite…. j’ai d’autres billets en tête pour l’instant. Bon début d’année….

  4. marlaguette 30 décembre 2010 à 15:27 #

    Avis partagé 🙂
    Un petit billet pour la conversation post coït-Hom ?? J’attends pour me delecter !
    🙂

  5. celia 31 décembre 2010 à 16:08 #

    tres bon ^^ j’aime !!

  6. Aline 31 décembre 2010 à 19:18 #

    « Sans vouloir être décourageante, si tout se joue avant trois ans pour un enfant »
    Euh ?? Attends tu veux dire quoi là…. que forcément t’es en couple depuis quelques temps et pour perdurer paf ! il faut un gosse ? Je pencherais plutôt une évolution du couple plutôt qu’un enfant systématiquement. Moi ce que j’en dis…

    (ps non je suis pas avec un mec depuis 3 ans ceci est un avis neutre). 🙂

    • leblogdefilles 31 décembre 2010 à 19:35 #

      Je pense que Marla faisait référence à un ouvrage de psycho éponyme qui disait que chez les enfants tout se jouait avant 3 ans 😉

  7. Marla 31 décembre 2010 à 21:23 #

    En effet Aline, je faisais référence à ce précepte de pédo-psychiatrie… Si je pensais qu’un enfant était le but ultime d’un couple, je n’officierai pas sur ce blog, et ne jouerai pas avec des petits camarades bien plus jeunes que moi ^^

  8. Fabien 3 janvier 2011 à 15:56 #

    Je ne ferai aucun commentaire (prétérition ?)

    • marlasemarre 3 janvier 2011 à 20:08 #

      Indeed… Même si j’aurais aimé avoir ton avis d’homme ^^

  9. Fabien 3 janvier 2011 à 22:47 #

    Disons que je ne crois pas beaucoup à la théorie du « bon coup ». A l’evidence, si un peu d’experience nuit rarement, lui faire trop confiance serait une erreur et un piège.
    A mon sens, et d’après ma propre experience, la meilleure « garantie » d’être un « bon coup » est de s’oublier soi et d’ecouter l’autre, son corps et d’être ouvert (sans sous-entendu, bien que..). C’est un peu « bateau », mais je suis un peu « bateau » moi-même (et pardon pour les guillemets)

    • marlasemarre 3 janvier 2011 à 22:57 #

      Je n’ai pas de théorie du bon coup non plus, je parle également d’ouverture d’esprit dans cet article. Je dis simplement que la qualité d’un amant n’attend pas le nombre des années et qu’entre 20 et 30 ans un homme est souvent plus réceptif aux nouvelles expériences qui s’offrent à lui donc plus à même d’apprendre à écouter l’autre. Et je te défends de te traiter de bateau 😉

    • femme en chair et en papier 7 janvier 2011 à 13:43 #

      Fabien, je n’ai pas du tout la même idée que toi. Il ne faut pas s’oublier, mais plutôt partager. J’ai longtemps pensé qu’il fallait être à l’écoute du désir de l’autre et je viens de découvrir autre chose, pourtant j’ai dépassé les 30 ans, mais peut être que la théorie de Marla ne s’applique qu’aux hommes.

      Evidemment on peut avoir du plaisir au travers le plaisir du partenaire. Le maître mot est le plaisir.

      Et je conclurai en disant qu’on ne peut pas être compatible avec tout le monde… hélas.

    • marlasemarre 16 janvier 2011 à 12:18 #

      Je confirme, ma theorie porte sur les hommes… mais n’oublie pas que ce blog s’appelle insoutenable legerete et que de ce fait, je m’autorise a dire pas mal de conneries…

  10. Fabien 3 janvier 2011 à 23:03 #

    Peu-être. Certain qu’il n’y a pas grand chose de pire que le mec de 40 ans, sûr de lui et de sa « technique », et son envie d’être le guide sexuel, vaguement condescendant, surtout si sa partenaire est (beaucoup) plus jeune. Et celui là ne peut pas s’améliorer…

    • marlasemarre 3 janvier 2011 à 23:06 #

      Là dessus on est d’accord…

  11. Fabien 3 janvier 2011 à 23:18 #

    Je pourrais aussi te parler de l’angoisse de quadra qui se dit que sa jeune partenaire ne pourra pas ne pas « comparer » avec ses habituels amants plus jeunes que lui, et que cette comparaison risque de ne pas être à son avantage.

    • marlasemarre 4 janvier 2011 à 00:33 #

      Je pourrais te dire que tu prends peut-être cette page pour un divan de psy…

  12. Fabien 4 janvier 2011 à 10:38 #

    Raison pour laquelle je n’ai pas développé 😉

  13. femme en chair et en papier 7 janvier 2011 à 13:34 #

    Contrairement à toi Marla, aucune envie de tenter l’expérience Cougar, car je déteste initier.

    • marlasemarre 16 janvier 2011 à 12:12 #

      Je pensais ne pas aimer ca non plus, mais quand l’eleve est doue, tu n’es pas professeur tres longtemps, crois moi…

  14. plombier toulouse 24 janvier 2011 à 11:58 #

    Salut.
    Un petit passage pour vous souhaiter la bonne et également heureuse année 2011 !
    Bonne continuation

Trackbacks/Pingbacks

  1. Tweets that mention Ta soi-disant expérience n’est pas une arme de séduction massive « Insoutenable légèreté -- Topsy.com - 30 décembre 2010

    […] This post was mentioned on Twitter by Benoit Mio. Benoit Mio said: RT @Rue69: https://insoutenablelegerete.wordpress.com/2010/12/30/ta-soi-disant-experience-nest-pas-une-arme-de-seduction-massive/ […]

  2. Hollywood chewing gum | L'alphabet du boulet - 26 août 2011

    […] de vêtements pour survivre,  lui, a été victime du syndrôme du bouton poussoir (cf. Ta soi-disant expérience n’est pas une arme de séduction massive) et n’a jamais saisi pourquoi est ce que j’avais été une chambre froide dans sa […]

  3. Hollywood chewing gum | L'alphabet du boulet - 29 août 2011

    […] de vêtements pour survivre, lui, a été victime du syndrôme du bouton poussoir (cf. Ta soi-disant expérience n’est pas une arme de séduction massive) et n’a jamais saisi pourquoi est ce que j’avais été une chambre froide dans sa […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :