Fuck me but not twice…

4 Fév

Ne rêvons pas ! La probabilité pour qu’un ex qui nous a trainée dans la boue nous donne l’occasion de lui rendre la tarte qu’on s’est prise est relativement rare et c’est souvent quand on ne l’attend plus d’ailleurs que le bâtard le type en question se pointe, la bouche en cœur, avec derrière la tête, la vague idée de se vider les couilles prendre de nos nouvelles.

Attention je ne parle pas du mec avec qui on n’a pas réussi à passer au niveau supérieur à cause d’incompatibilités d’humeur ou parce que les sentiments n’étaient pas du même tenant. Je parle de la raclure, de l’enfoiré, du crevard du type qui a profité de notre petit faible pour nous prendre pour une conne manipuler.

C’est pour cela que lorsque ce moment béni se présente il convient de s’en délecter et de ne pas rater son coup. Ne pas se leurrer, si ce connard cher amour se souvient soudain de notre numéro de téléphone après six mois d’absence, ce n’est pas parce qu’il éprouve des remords mais surement parce qu’il se trouve à un moment critique de sa vie où il a besoin de se rassurer sur sa séduction, et quoi de mieux que la pauvre gourde chouette fille que nous sommes pour lui regonfler l’Ego. Je vous épargne l’évidence de s’habiller de façon à mettre tous nos atouts en valeur, sans être ostentatoire, une jupe trop courte ou un décolleté tapageur pourrait lui laisser supposer qu’on est morte de faim et qu’on cherche à le séduire à nouveau.

Même si on crève d’envie de lui balancer à la gueule que c’est un pauvre type qui nous a presque donné envie de rentrer dans les ordres après notre rupture, ou de devenir lesbienne, se montrer magnanime et détendue. Laisser venir la bête sans impatience, et elle viendra car si on lui a permis de nous voir, elle se croit déjà autorisée à presque toutes les libertés.

Feindre de s’intéresser à lui, à ce qu’il est devenu, montrer de l’empathie quand il nous raconte ses petits malheurs et ses grandes remises en question (sic). Ce n’est pas compliqué d’ailleurs puisque de toutes façons il ne sait que parler de lui. Et lorsque, mis en confiance, il nous déclare qu’il ne pense qu’à nous prendre en levrette n’a jamais vraiment réussi à nous oublier, c’est le moment de répondre calmement :

« Tu sais, quand je t’ai connu, je me cherchais vraiment et je serais tombée amoureuse de n’importe qui… Je voulais savoir ce que tu devenais, mais je réalise que tu as épuisé le reste d’intérêt que j’avais pour toi. Je suis contente que tu aies l’air plus apaisé, mais je pense que c’est mieux si tu en fais profiter quelqu’un d’autre. »

Il y a fort à parier que nous n’ayons plus jamais de nouvelles de ce rebut de la gent masculine mais après tout, ça ne changera pas grand chose et ça a le mérite de soulager…

13 Réponses to “Fuck me but not twice…”

  1. Les filles pensent que... 4 février 2011 à 13:17 #

    Parfois il ne sert à rien de dire quoi que se soit. Le voir : être jolie, sûre de soi et le laisser la langue pendante et la queue entre les jambes en le quittant après le RV ça fonctionne aussi 😉 La frustration, il n’y a rien de tel !

    • marlasemarre 4 février 2011 à 13:30 #

      J’ai besoin de la petite phrase qui sous des dehors élégants décolore le teint de mon interlocuteur. C’est plus fort que moi.

  2. Me, Myself and I 4 février 2011 à 15:22 #

    La vengeance est un plat qui se mange froid 😉

  3. happylili 4 février 2011 à 15:28 #

    J’ai dernièrement fait l’expérience de reprendre contact avec le chéri (débris) de mes jeunes années…

    Ce qui était au départ de la curiosité certainement déplacée s’est rapidement transformé en ennui mortel (‘tain, mais quel con !).

    Et le pôôôôvre chéri (débris) s’est entendu chanter les louanges de mon amoureux dans tous les sens. Vengence mesquine, mais vengeance quand même… Niarc niarc niarc.

  4. Emilie 4 février 2011 à 19:43 #

    J’adoooore….ça fait tellement de bien!

  5. Ytreza 4 février 2011 à 22:16 #

    Tout cela repose sur une conception pessimiste de la gente masculine (ou optimiste, qui sait), suivant laquelle un homme aurait plus de mal à se contrôler. Des expressions telles que « langue pendante », par exemple, me font doucement rire. J’ai vu plus de filles la langue pendante, que d’hommes.

    D’ailleurs il y a une incohérence dans ce post : lorsqu’on a réellement oublié un mec, on ne veut pas s’en venger.

    • marlasemarre 4 février 2011 à 22:31 #

      Mais je ne doute pas cher Ytreza que vous fassiez baver plein de femmes sublimes avec votre bel esprit.
      Pour ce qui est de votre dernière réflexion, il y a une autre raison qui donne des envies de revanche et qui n’a rien à voir avec des sentiments enfouis qu’on a encore pour un ex, c’est juste l’ego qui parle. Je sais ce n’est pas tellement plus glorieux, mais c’est comme ça. Bonne soirée

  6. Ytreza 4 février 2011 à 22:26 #

    En fait je vais renchérir, parce que ce post particulier résonne dans ma propre vie. Le billet n’explicite pas ce que l’auteure entend par « manipuler » ; à aucun moment n’est expliquée la cause du ressentiment qui justifierait une « vengeance ». Je demande donc, parce que ça pourrait m’être utile : quelle est la cause de cette colère ?

    Apparemment toutes les filles qui lisent ce billet comprennent tout de suite, mais pour les lecteurs de sexe masculin, pourriez-vous expliciter ?

    • marlasemarre 4 février 2011 à 22:42 #

      Un type qui laisserait entendre qu’il éprouve des sentiments pour une femme juste parce qu’il veut la garder sous le coude pour la sauter de temps en temps par exemple, ou qui jouerait la comédie du grand amour tout en pretextant qu’il est très occupé par son boulot (alors qu’il entretient une double vie). De manière générale qui fait croire que… alors que…
      Ca vous parle ? Mais apparemment ce n’est pas votre cas puisque d’après vos commentaires passés, vous semblez être très cash dés le départ quand il s’agit juste de bagatelle.

  7. LaReineJiji 5 février 2011 à 20:58 #

    Ce moment de pouvoir rendre la monnaie est si précieux. Ça se savoure toujours avec une bonne phrase bien sentie!

    • marlasemarre 6 février 2011 à 11:45 #

      L’idéal serait de ne même pas daigner le voir, mais ce genre de petit plaisir est jouissif.

  8. Jim 7 février 2011 à 21:24 #

    En tant que mec, je suis mort de faim et je me dis tiens je me referais bien Marla, on va au resto, j’ai début d’érection parce que tu es sexy et tout, tu balances ta phrase pendant que je mate tes seins / je ne les regarde pas au prix d’un gros effort, l’information arrive au cerveau, ok je vais pas tirer ce soir, je règle la note (quand même), je rentre chez moi, je vais sur Youtube puis sur Meetic (ou l’inverse) et puis ça va mieux. Pour un vrai connard ça va lui en toucher une sans faire bouger l’autre. Le truc c’est que tu peux difficilement te venger d’un connard parce que le propre d’un connard c’est d’en avoir rien à foutre. Et si c’est pas un connard mais un mec sincère qui regrette vraiment ou chais pas quoi, ben t’as juste été vache avec un mec qui le méritait pas forcément. Enfin je dis vache, comme vengeance ça casse pas trois pattes à un canard à col vert.

    • marlasemarre 7 février 2011 à 21:39 #

      Si tu relis mon texte, le mot vengeance n’est jamais dit, ce sont les commentateurs de l’article qui l’utilisent. Je parle de « tarte » (morale on s’entend) et j’utilise le mot « revanche » dans un de mes commentaires. Une vraie vengeance demande trop d’énergie, et j’ai toujours pensé que la vie s’en chargeait à notre place. Mais je te garantis que même un vrai connard a de l’amour propre (en tout cas celui dont je parle) et je t’assure que son changement d’expression (d’imbu à complètement désarmé) n’était pas une vue de l’esprit. Un petit tacle qui m’a soulagée, et je n’en demandais pas plus…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :