Le double effet kiss cool

4 Avr

Nous avons tous un point commun avec Rachida Dati. Si si ! Je sais c’est dur à avaler mais je viens de me faire une raison en regardant cette interview toute pourrie, moi aussi j’en ai un : Je ne suis pas cool !

J’irai même plus loin, je me targue de ne pas l’être. Parce que, soyons un peu précis, ça veut dire quoi exactement cool ? Si je m’en réfère à la définition du dictionnaire Larousse 2010, il s’agit d’un anglicisme signifiant détendu, à l’aise, décontracté. Peut-on maintenant m’expliquer quelle fierté peut-on tirer à posséder ce genre de caractéristiques. Quand je suis en vacances, quand je partage un diner avec mes amis, ou que je viens d’être l’objet d’un coït fabuleux, je me sens « détendue », mais y a-t-il raison de m’en féliciter… ?

Là tout de suite vous vous dites soit :

1/je suis née avant 1955

2/Je suis une abrutie finie

3/Je fais dans la provoc

Évidemment je sais que dans le langage courant, cool recouvre tout un tas d’autres aspects.

Quelqu’un qui a le petit truc en plus pour se faire aimer d’une grande majorité : cool

Quelqu’un qui est au fait de la dernière tendance, du dernier endroit où il faut être vu et qui a mis sa langue dans la bouche d’une star sortie tout droit de secret story mais passons : cool

Quelqu’un qui prend la vie uniquement du bon côté et zappe les gens et les choses qui ne vont pas dans son sens n’en valent pas la peine: cool

Quelqu’un qui déteste le conflit, brosse tout le monde dans le sens du poil, préfère vous dire oui plutôt que de vous voir faire la gueule : cool

Alors non, je ne suis pas cool, parce que je n’ai aucun problème à  m’engueuler avec quelqu’un si je ne suis pas d’accord avec lui et parce que si parfois j’élève la voix, je ne suis pas pour autant chieuse, intolérante ou hystérique… passionnée à la rigueur.

Je ne suis pas cool parce que c’est vrai que ça me tape sur le système quand on me met systématiquement vingt minutes de retard dans la vue à chaque rendez-vous, mon temps m’appartient et  personne n’est autorisé à en disposer à ma place.

Je ne suis pas cool parce que je préfère un diner avec deux trois amis plutôt que de me mélanger à une foule d’anonymes que j’étreins chaleureusement parce qu’elle fréquente le même endroit que moi et que je collectionne sur mon Facebook comme on ramasse les pièces jaunes dans un vide-poche.

Mais finalement c’est quoi ce mot fourre-tout qui remplace la richesse non négligeable de notre belle langue ? Juste un mot incontournable qui signifie à lui seul consensuel, novateur, insouciant et je-m’en-foutiste ?

Non, c’est une vaste fumisterie à l’usage de ceux qui n’appelle pas un chat, un chat.

Être cool, c’est aussi être l’égoïste pernicieux qui pour son petit plaisir perso va mettre sans vergogne notre bien-être au second plan. C’est la bonne copine qui va squatter nos draps avec son amant sans même les mettre dans la machine à laver après ses cochonneries ébats, le collègue qui passe le tiers de son temps à se tripoter la nouille à fumer des clopes pendant qu’on fait son taf, le mec qui oublie d’appeler parce qu’il s’est bourré la gueule avec des potes s’est endormi devant la télé… mais qui comptent sur leur sourire pour se faire pardonner, comme si c’était un dû. La liberté des uns s’arrête définitivement là où commence celle des autres !

C’est aussi à mon sens manquer d’aspérités, de failles ou simplement de caractère ou pire, ne pas les assumer plutôt que de risquer l’hostilité.

Être cool c’est finalement être faible, parce que ce sont justement ces petits bleus à l’âme et l’attitude qui en résulte qui font à mes yeux la valeur des gens qui comptent…

De là à dire que le seul fait de ne pas l’être, fait d’une personne quelqu’un de forcément fréquentable, excusez-moi Rachida, mais ça ne va pas être possible…

4 Réponses to “Le double effet kiss cool”

  1. faithfullyyours 4 avril 2011 à 18:01 #

    J’ai flippé, j’ai cru que le point commun ça allait être « on a tous un frère en prison »

    • marlasemarre 4 avril 2011 à 22:12 #

      On a tous un point commun avec Rachida, alors peut être que d’autres ont celui là 🙂 Ou d’être mère célibataire à 42 ans, ou avoir la folie des fringues de luxe, elle a une personnalité tellement riche ^^

  2. mina 5 avril 2011 à 11:39 #

    mais tous ces gens que tu décris sont pas cool, y a d’autres mots, parasites, egocentriques, egoistes…
    La notion de cool, en anglais, désigne toute autre chose, un tout autre état d’esprit. Ce qui est cool, c’est admettre ses états d’ame et se foutre de l’avis des autres.
    t’es la princesse cool!

    • marlasemarre 5 avril 2011 à 11:54 #

      Alors je suis bien d’accord qu’en anglais la notion est certainement plus positive mais en français ce terme galvaudé renvoie à tout ce que je déplore, ce qui fait de moi quelqu’un de pas cool du tout. Mais merci du compliment… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :