Nous vous excusons pour la gêne occasionnée…

13 Oct

Et merde ! Elle était pourtant bien partie l’histoire, elle était pleine de promesses coquines.

On s’était cherchés des yeux dans le bar, on s’était accrochés avec quelques phrases à double sens, on s’était attrapé la bouche au détour d’une rue, je l’avais même laissé me mettre la main dans la culotte dans son ascenseur, on s’était agacés, titillés, allumés sur le canapé et on avait rampé maladroitement en tenue d’Eve jusqu’au lit (ou mieux, sur la peau de bête devant la cheminée) et là…

–       Ça ne m’arrive jamais normalement!

–       C’est pas grave.

–       Mais si putain, j’ai méchamment envie de toi, là tout de suite !

C’est con, moi aussi, j’en a méchamment envie, je suis même à deux doigts de me transformer en flaque, mais je suis bien éduquée et on se connaît pas trop, alors je me tortille en silence et je marche sur des œufs (sans jeu de mots), histoire de ne pas le froisser.

Calme Marla ! Ce n’est pas la première fois que ça arrive et certainement pas la dernière… Certes, il s’agit bien d’un état de crise… mais pas que pour lui. Outre la délicatesse de la phrase crasse et redondante « C’est la première fois que ça m’arrive! » qui laisse entendre qu’on est la raison de ce flop, c’est vrai qu’on ne sait jamais vraiment comment réagir pour ne pas envenimer les choses.

–             Nan mais c’est pas de ta faute…

Ah quand même ! J’avoue, je me repasse pourtant le film, histoire de me donner bonne conscience. Non, nous n’avons pas parlé de mon ex aux mensurations colossales avant de monter chez lui, ni de la sienne qui lui a brisé le cœur en se cassant avec un surfeur. Oui, j’ai traqué le moindre poil disgracieux qui aurait pu le rebuter, à priori mon déo n’a pas lâché et ma lingerie est magnifiquement assortie… Alors ? Peut-être qu’il a vu le petit bourrelet persistant que je traine depuis les fêtes de fin d’année ! Ou alors pire… J’aurais perdu la main pour allumer la mèche !

Naaaaan… Sur le canapé tout à l’heure, il était parfaitement vaillant le garçon !

Et là, un doute insupportable m’assaille : Aurions-nous dû rester sur ce putain de canapé défoncé et recouvert de taches douteuses ?

C’est terrible, mais dans cette situation je pense à ma mère, polluant mes oreilles chastes d’ado bouboule et mal dans sa peau :

« Tu sais ma chérie, il pourra arriver que ton petit copain n’ait pas d’érection. Souvent parce qu’il sera très ému, ou qu’il se mettra la pression… Dans ce cas là, il faudra le rassurer ou parler d’autre chose, ça ne sert à rien d’insister. Normalement ça revient plus tard. »

Ok mam’ mais là toute de suite c’est surtout l’éruption volcanique au niveau de mon bas ventre qu’il va falloir que je gère et aussi le fait que le jeune homme s’évertue à vouloir absolument m’introduire alors que le monstre n’a pas l’air d’accord du tout…

Je pense à mes copines aussi, celles qui disent sans ciller :

« Oh ma paaaaaauvre, heureusement moi, je n’ai jamais eu à gérer ça… »

Menteuses !

Note pour moi même : Ne plus jamais évoquer ce genre de choses avec de vagues copines…

Manquerait plus que je perde mon statut de bon coup en plus…

Bordel, et cette excitation qui ne me lâche pas !

Je suis bonne fille quand même, alors je ne fais pas que tergiverser, j’y mets du mien aussi… Je déploie le grand jeu, je flatte l’ego de mon amant, je lui sors même ce que je fais de mieux. Et  ça marche, le dragon se réveille de sa torpeur, il est tout émoustillé, je suis même à deux doigts de crier victoire… mais l’entrée en scène du préservatif vient saloper tout le boulot… Ah ouais, je l’avais presque oublié celui-là, ça aurait été trop simple…

A ce moment précis, je me mets à souhaiter ardemment (et égoïstement) qu’il ait la bonne idée de m’offrir un orgasme par d’autres biais, ce serait dommage que nous soyons deux à être déçus, non ? Ça, c’est un peu pile ou face en fait ! Parfois le mec ne voit pas du tout pourquoi il nous ferait ce plaisir alors que la bête a décidé de faire de la figuration. Faut pas déconner non plus !

« Ben juste parce que parfois, nous non plus on ne peut pas se servir de ce qui est le plus immédiatement évident et qu’on ne vous laisse pas en rade pour autant… Ah c’est pas pareil ? »

Ah bon.

Là il faut reconnaître que l’excitation est un peu tombée, voire complètement… J’essaie tout de même de dédramatiser parce que je le sens le poids de l’humiliation qu’il se colle sur le dos.

–                Mais t’inquiète, je fais ça à tous les mecs la première fois… Paraît que je

suis intimidante.

–                Ah ouais c’est ça hein… Je voulais te le dire justement…

–                Euh je déconne là… Ça faisait super longtemps qu’un mec…

–                C’EST BON, ÇA VA !

« Mais faut la fermer dans ces cas là Marla » m’avait un jour confié un de mes interlocuteurs préférés en matière de cul. Il avait continué : « Moi, ça ne m’arrive jamais (Evidemment !), mais en parler c’est la meilleure façon de nous mettre le nez dedans. »

« Mais alors on dit rien, c’est ça ? »

« Si, mais tu parles de tout sauf de ça… »

Okay…

Résumons :  Ça n’arrive à personne sauf à moi et aux quelques types qui ont partagé cette expérience inédite avec moi. Et il faut parler de tout autre chose….

–                   Sinon tu l’as vu le documentaire polémique sur Israël et la Palestine sur France 2 ?

–                   Humpf…

Aaah ! Ce moment unique où on entend la moindre mouche voler, les gargouillis de nos estomacs repus d’alcool alors même que l’ivresse de nos sens (et l’autre aussi) nous a complètement désertés !

Ceci dit je remarque souvent que c’est lorsque on a abandonné tout espoir d’une soirée de cul frénétique, que sur le pas de la porte ou sur le point de s’endormir, la magie s’opère.

–                Euh c’est quoi ce truc dur contre mes fesses ? Mais tu…

–                Chuuuut…

–                C’est que moi là tout de suite, j’ai plus tellement envie…

Y a pas à chier, c’est mystérieux une érection, presque autant qu’une libido féminine…

18 Réponses to “Nous vous excusons pour la gêne occasionnée…”

  1. angelenemus 13 octobre 2011 à 18:51 #

    non non, ça leur arrive
    et ils font semblant que ça leur arrive jamais pour pas s’occuper de nous …
    mais bon, faut réclamer !

    • marlasemarre 13 octobre 2011 à 18:55 #

      Ah non, s’ils le font pas, je les revois pas c’est tout…. C’est pas à moi de les éduquer merde 😀

  2. abfaboune 13 octobre 2011 à 19:12 #

    C’est vrai qu’il était pas mal ce fameux docu sur la Palestine et Israël, enfin, surtout le fameux passage sur la Cisjordonie qui a grave énervé les colons.

    Pfff, quoiqu’on dise, on parle toujours de cul.

    • marlasemarre 13 octobre 2011 à 19:14 #

      C’est ce que je dis toujours, tout est affaire de double sens 🙂

  3. Le Chat 13 octobre 2011 à 19:31 #

    ça arrive oui. Parfois. Parfois c’est la fille en cause, tu as raison, habillée elle est pas mal et puis une fois dénudée, y a un truc qui fait que… non, y aura (plus) pas moyen. Alors évidemment, on essaye quand même de se rattraper « nan j’avais grave envie » (et en off : bon cépastoussamaisjaimonmenageàfairemoa) ; et puis y a la vraie panne : fatigue, ou le scénario pas prévue (alors qu’on s’était un max chauffé avant) et là on essaye de se rattraper : allez on recommence : baisers, caresses, massage « un coup de mars et ça repart » (et on parle pas de la trivialité de la Théorie des Cordes, stoplé). Mais c’est vrai aussi dans l’autre sens, sur ce coup : y a parité.

    • marlasemarre 13 octobre 2011 à 19:44 #

      Oui l’alchimie des peaux, on sait que quand on est nus et ça…

  4. body_is_a_cage 13 octobre 2011 à 19:53 #

    En tant que représentant de la gent masculine, si je peux me permettre un conseil à mes congénères, il n’y en a qu’un. En cas d’urgence, en cas de panne… occupez vous de votre partenaire d’une autre façon. Ce test est basé sur mon expérience et découle du bon sens le plus évident.
    En effet, comme le fait remarquer Marla, cela arrive souvent au moment où madame est au top de son excitation ET de son taux d’alcoolémie. Descendre d’un étage et s’occuper de la fleur de la dame permet de déclencher chez elle des « oh oui » lascifs voire un orgasme extrêmement rapide… cela aura tendance à revigorer notre honneur de mââââââââle reproducteur et générer une érection digne de vos plus grands moments….
    Bon, le hic, c’est qu’il est possible que la dame n’ait plus envie (effet de l’alcool et de la satisfaction)… mais si elle est sympa… elle s’occupera de vous…. si elle s’est déjà retournée et qu’elle ronfle (ah non mesdames pardon, vous ne ronflez pas…)… changez en…

    • marlasemarre 13 octobre 2011 à 20:12 #

      Je plussoie cher monsieur… Une amante digne de ce nom se montre toujours reconnaissante devant un partenaire magnanime…

  5. Greg G. (@TheFish40) 13 octobre 2011 à 22:22 #

    Comme l’a dit notre ami Woody, « Mieux vaut ne pas trop penser. Se reposer davantage sur le corps : il est plus digne de confiance. »
    Là est peut-être le problème…A trop jouer le match à l’avance, on le perd !
    Et Woody de rajouter : « Mon cerveau ? C’est mon second organe préféré. »
    Pensez-y Messieurs ! (genre « ça ne m’est jamais arrivé ! »)

    • marlasemarre 13 octobre 2011 à 22:38 #

      Tu sais que je t’aime toi ? ( Oui tu sais… )

  6. yemmip 14 octobre 2011 à 18:51 #

    Je plusoie body : un broute minou, nous faire comprendre ô combien vous appréciez nos langues, et entendre vos râles dans l’oreille (quelque part, nous faire croire qu’on est des furieux amants) il n’y a rien de mieux.
    Après il y a la fellation, qui doit être incroyable. Improbable aussi. Mais parfois, mm la meilleure des fellations n’y peut rien.
    Il y a aussi le suçage de doigt, et en cas d’ultime essai : nous montrer comment vous vous masturbez, ou comment vous savez utilisez un sextoy. Si ça, ça ne marche pas… Après reste le viagra, ou la main droite.

    Mais pour le coup, si cette situation est gênante pour vous (il ne m’apprécie pas ? je suis moche ? laide ? petite ? grosse ? ) la situation est incroyablement tellement plus flipante pour nous : notre virilité est en jeu. Le bouche à oreille est en marche… « machin a eu une panne ».
    Comment on adorerait que ça soit sur commande… Mais parfois, mm si l’excitation est là il y a plein d’autres facteurs relou : la fatigue, l’alcool, le stress, la timidité, la capote… La lumière ^^ bref, clairement si tu es mal à l’aise, dis toi que le mec en face est d’autant plus mal à l’aise que toi.
    Parler, calmement, sans dramatiser… s’embrasser goulument, soupirer lorsqu’il te caresse, retenter la fellation, emoustiller, proposer un 69, des trucs dans ce genre.
    Mais surtout ne pas « mal le prendre » et/ou arrêter… Car souvent, tout le temps j’ai envie de dire, c’est totalement involontaire…

    Voilà le témoignage d’un des rares mecs bloggeurs que tu trouveras dans la blogo ^^
    biz

    • marlasemarre 14 octobre 2011 à 19:06 #

      Je sais toutes ces choses, crois moi… Je voulais juste offrir le pendant féminin de cette situation à l’extrême, de façon un peu décalée… C’est une compil de fragments que j’ai pu vivre mais soyons honnête, en général on ne m’a pas laissée en rade total, on a même parfois réussi à en rire avec mon amant et quand la complicité est là, même sans sexe abouti, ce n’est que partie remise. Pour ma part je ne me suis jamais formalisée et il m’arrive même de trouver ça touchant. L’issue a été heureuse la plupart du temps et certaines pannes ont même débouché parfois sur une histoire d’amour. Ce sujet me titillait depuis longtemps, j’ai essayé d’en faire quelque chose de léger. J’espère d’ailleurs que je t’ai arraché un sourire 🙂 Bises à toi

  7. failicious 17 octobre 2011 à 11:13 #

    Oui ça peut arriver, surtout avec une inconnue, quand justement on a réalisé les premiers fantasmes, voir l’autre nue pour la première fois, être enfin convaincu qu’elle en a vraiment envie etc. Une certain magie tombe, car on le sais la course à la « possession » est toujours plus excitante que son accomplissement. Mais c’est surtout qu’on a pris son temps, on a attendu et là on va dans la chambre ou on va chercher un préservatif, et c’est que ce genre d’affaire ne tiens qu’à un fil, car elle ne repose sur aucune confiance ou connaissance de la personne.
    D’ailleurs même en couple, j’entends dans une vie de couple, ne pas répondre instantanément à son plaisir, attendre le soir et d’avoir rempli le lave vaisselle et de se mettre au lit pour s’y mettre c’est rarement un franc succès. On « baise » toujours mieux sur le canapé, dans la douche ou sur le sol de la cuisine, pour commencer du moins.

    Bref ceci dit, il suffit d’un peu de patience, et surtout ça ne traduit rarement autre chose de plus profond qu’une peur latente, car on entend toujours la raison qui crie oui oui oui mais le sang qui reste dans le cerveau à réfléchir. Et si on commence à réfléchir en matière de sexe c’est un peu raté, le sexe doit toujours être irréfléchi et spontané, et ça ne veut pas dire qu’il doit forcément être bestial dans les actes, mais bestial dans la pensée, animal, sans réflexion, enfin ça reste mon avis. Et puis bon personnellement y’a peu de choses qui m’excite plus que de voir ma partenaire se tortiller sous mes coups de langues, pincements de lèvres et autres baisers. Alors si ça doit arriver je sais m’en débrouiller et à la fin tout le monde y trouve son compte.

    Et bravo Marla, j’aime ton ton, cette légèreté et cette sincérité justement, ce truc qui fait que tout le monde s’y retrouve d’une certaine manière.
    Je suis quand même désolé pour toi ;D haha. Au lieu de se demander pourquoi on n’a pas d’érection il faudrait se demander que faire maintenant, et agir sans trop réfléchir.

    • marlasemarre 17 octobre 2011 à 11:35 #

      Merci pour ton commentaire. J’ai pris l’option de parler d’un point de vue féminin avec une volonté d’exageration pour rendre le texte drôle. C’est une compile de plusieurs expériences. Dans la réalité c’est plus soft rassure toi 🙂

  8. failicious 17 octobre 2011 à 12:49 #

    J’ai bien compris, j’aime bien la manière justement, et je profitais de cette tribune pour partager aussi mon avis/expérience. C’est bien qu’autant de personnes puissent se reconnaître d’une façon ou d’une autre dans des écrits, et bien évidemment on ne saurait imputer toutes les péripéties d’un récit à son narrateur/trice sans se tromper grossièrement. Vivement le prochain !
    ps: j’aurais du me relire 😦

  9. Gwendoline 17 octobre 2011 à 15:02 #

    Moi ce que je trouve pas juste c’est que c’est à nous de rassurer l’homme « t’inquiète pas ça arrive, c’est pas grave »… mais pour nous aussi c’est perturbant !

  10. Djomba Gorath 22 juin 2012 à 23:00 #

    Il y a un truc important que vous devez savoir, c’est le vrai sens derrière « C’est la première fois que ça m’arrive! », il ne s’agit en rien d’une critique à votre encontre, il s’agit plutôt d’une réflexion totalement égoïste de panique (sans mauvais jeu de mot) face à une remise en cause de notre virilité… C’est qu’on l’aime notre manche!!! Et le sentir se ratatiner alors qu’on a besoin de lui, c’est une véritable trahison….

    Celui qui vous dit que c’est sa première panne est probablement sincère, il faut bien une première fois à tout, et je doute qu’il soit en état de seulement penser que vous pouvez avoir encore des besoin…

    Celui qui pense à vous dans un moment pareil n’en est probablement à sa 1ère, ou alors il est au dessus du lot, et il sait qu’il pourra relancer la machine si il se concentre sur vous, sur ce qu’il vous donne, éloignant ainsi la cause, quelle qu’elle soit, de cette infâme trahison de notre meilleur copain de jeux…

    Et si la cause est un tout petit reste de bûche de noël autour de votre charmant nombril, virez le, c’est un connard! 😉

    • marlasemarre 23 juin 2012 à 18:38 #

      Merci pour ton commentaire constructif. Ce texte était juste prétexte à lever le rideau sur nos petits moments de panique quand ça arrive et d’en sourire, histoire de désacraliser ce grand moment de solitude qui pourrait être plus léger si on prenait l’option de se dire qu’on est deux sur le bateau 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :